18 juin 2012

Only love can save the world, only love can save the world ...

Et voilà, j'ai encore regardé un de ses soap opera américain qui vous retourne le cerveau en moins de deux. Je m'étais pourtant jurée de ne plus jamais le faire mais je ne peux résister à ses histoires mélo-dramatiques. Cela me rend tellement dépressif après. Rien que le générique peut pousser quelqu'un au suicide. Quelques fois, je me demande ce qui pousse les gens à écrire de telles histoires : veulent-ils nous divertir ou bien nous enfermer ? Car oui, ce genre de programme est une drogue et je shoote à ses conneries au moins une fois par an et toujours le même et la même histoire. Je la connais par coeur et la regarder me fait beaucoup rire. C'est tellement stupide et tellement irréel. Mais une fois terminée, je suis presque envieuse. La vie est tellement plus simple dans ses soaps. Aucuns problèmes d'argent : ils sont tous riche. Aucun problème de boulot : la plupart du temps on ne les voit pas travailler où on ne sait pas ce qu'ils font dans la vie – à part les policiers car il y a toujours des officiers de police dans ce genre de programme. Il y a toujours quelqu'un qui meurt ou quelqu'un qui divorce. Quelqu'un qui tombe amoureux et quelqu'un de trompé. Non, je ne parle pas des feux de l'amour mais c'est tout comme. Je vous parle ici de la série qui s'est terminée en 2009 : Guiding Light. Je crois que c'est le pire programme que je n'ai jamais regardé et pourtant j'en vois des conneries à la télévision. Excusez mon langage mais tout cela me fait rire. Alors l'histoire est simple.

Je vous présente Olivia Spencer, femme d'affaire dirigeante d'un hôtel, mariée et divorcée je ne sais combien de fois, mère de deux filles: une déjà adulte et une petite fille de deux pères différents. Elle n'est pas beaucoup aimée dans la communauté de Springfield et c'est loin de le dire. Ensuite, il y a Natalia Riviera, femme de ménage dans l'hôtel d'Olivia, mariée à l'ex amant d'Olivia qui est mort en voulant sauvé la dite Olivia et qui la sauve tout de même en mourant et en lui donnant son coeur pour une transplantation, mère d'un enfant de 18 ans Rafe. Bon vous aurez compris que ce ne sont pas les deux meilleures amies du monde, loin de là. Olivia se laisse mourir après sa transplantation car elle aimait Gus (son donneur et mari de Natalia et père de son fils). Natalia décide de s'occuper d'elle même contre son gré car elle aimait Gus elle aussi, vous voyez le mélo-drame venir et bah non. Elles deviennent les meilleures amies du  monde et décident même de vivre ensemble dans la même maison pour aider Olivia a allé mieux. Emma la fille d'Olivia doit faire un devoir pour son école sur sa famille. Je vous résume un peu la chose, son devoir s'intitule « My two mommies ». Le choc pour tout le monde, Natalia ne comprend pas trop ce qu'il se passe alors Olivia pour lui montrer ce que tout le monde pense l'embrasse ( seul baiser entre elle deux de toute la série il faut le préciser). Olivia se pose alors beaucoup de questions etc, etc, ... Elle se rend compte qu'elle aime Natalia et bla blabla et bla blabla mais pousse quand même Natalia a épouser un homme, Frank. Au fur et à mesure que les jours passent Natalia se rend compte elle aussi qu'elle a des sentiments pour Olivia mais ne veut pas se les avouer car elle est ultra catholique – il en faut bien une. Le jour du mariage le drame. Olivia avoue ses sentiments, Natalia s'enfuit de son mariage et avoue ses sentiments à Olivia sans pour autant dire la vérité à Frank qui se retrouve la troisième roue du carrosse. Elles parlent beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, beaucoup, trop même. Il y a bien des regards et les yeux d'Olivia sont magnifiques – je pourrais mourir pour ses beaux yeux – mais rien de plus.

 

 

C'est là que ça devient compliqué car Natalia découvre le 4 Juillet exactement, le jour du barbecue de la ville alors qu'elle et Olivia allaient annoncer à tout le monde qu'elles sont ensemble, elle découvre qu'elle est enceinte de Frank. Elle prend peur et s'en va sans rien dire à personne à part sa nouvelle patronne. Olivia a le coeur brisé – normal – mais décide de partir à sa recherche sans grande chance. Après l'histoire classique, elle déprime et tout et tout. Mais voilà, le jour où elle décide enfin de tirer un trait sur cette histoire, retournement de situation, Natalia revient en ville pour être avec Olivia et élever son bébé avec elle et Frank. Olivia ne veut plus d'elle car elle n'a plus confiance. Natalia fait tout pour la reconquérir et y arrive – c'est bien normal autrement aucun intérêt de continuer sur cette intrigue – non sans mal. Olivia revient s'installer chez Natalia, et bla blabla et bla blabla. Mais le plus drôle c'est que pendant presque un an où cette intrigue à duré, elles ne ce sont embrassées qu'une seule et unique fois. Et les seules preuves qu'elles soient ensemble étaient qu'elles se tenaient la main et les regards langoureux qu'Olivia faisait. Car personnellement le fait de remettre une mèche de cheveux ou de passer une main dans le dos, je le fais aussi sans être en couple. Mais bon malgré tout cela, tout fini bien pour elle.

 

 


J'ai fait en gros le résumé de l'histoire. J'aurais pu rentré un peu plus dans les détails mais certaines parties sont vraiment ennuyantes même pour moi. Sur ce, je vous souhaite une bonne nuit et à la prochaine pour une autre histoire ou pas ...

Posté par Janeway à 01:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Only love can save the world, only love can save the world ...

Nouveau commentaire