25 janvier 2013

Que j'aime ma grand-mère

que j'aime ma grand-mère

 

Vous allez me dire que c'est un titre très bizarre mais laissez moi vous expliquer.

 

Jeudi 24 janvier 2013, alors que j'étais en compagnie de ma grand-mère, la bonne mamma italienne, fière et catholique, nous avons eu une grande discussion sur le mariage pour tous et les manifestations de la semaine dernière dans notre ville. Juste pour info, je n'ai pas fait mon coming out auprès d'elle car rappellez-vous "fière et catholique" (l'a connaissant assez bien je pense qu'elle doit s'en douter mais ne dit rien).

 

Revenons à nos moutons. Nous étions au départ en train de débattre sur le fait qu'il y avait beaucoup plus important en ce moment que le fait de donner la parole à ses anti-droits et OH surprise grand-mère est d'accord. Je prolonge un peu la discussion en lui racontant l'émission de Laurent Ruquier qui avait invité la très comment dire, la très rien du tout Frigide Barjot. Et là OH re-surprise, ma grand-mère (que j'aime comme une deuxième maman) me dit qu'elle ne devrait pas se revendiquer catholique et que pour elle c'était surtout un gros coup de pub pour qu'on fasse parler d'elle car selon ma grand-mère, je cite: "si elle était une vraie catholique, elle aimerait son prochain comme c'est dit dans la bible". Le débat/discussion continua assez longtemps, je vous éviterais les noms d'oiseaux dans un très bel italien que ma nonna a affublé Madame Barjot.

Nous en arrivons à la question fatidique: les enfants:

Alors là gros suspence pour moi car elle sait que pour cause médicale je ne peux pas en avoir, OH nouvelle surprise, pour elle, il n'y a rien de choquant que deux personnes qui s'aiment souhaite avoir des enfants. Nous avons parler alors de cet argument qui veut que la famille soit un homme et une femme et de la question de l'adoption par les célibataires. Tout comme moi, elle ne comprends pas le principe qu'on accorde l'adoption à un célibataire et qu'on refuse ce même droit à un couple de même sexe. L'amore c'est tout ce qu'ils ont besoin les enfants et il y a les nonne (grand-mères) et nonni (grand-père) pour avoir un modèle.  Et puis pour elle ça ne la dérange pas, elle nous a élevé mon frère et moi et nous trouve tout à fait normaux même en ayant grandit sans père. Nous sommes la sua orgoglio (sa fierté). Je me demande souvent si elle réagit ainsi par rapport aux enfants, si cela n'est pas du au faite que durant les premières années de sa vie en Italie son père n'était pas présent car en camp en Allemagne avec ses frères à cause de ses opinions politique, ma grand-mère étant née en pleine guerre en 1941. A 71 ans, étant italienne, élevée dans une famille catholique et ayant élevée ses enfants et petits enfants de la même manière, je peux dire que je suis fière d'elle et me demande encore maintenant pourquoi j'ai peur de lui faire mon coming out.

Parlons mariage maintenant:

Nous avons toujours fait la différence dans notre famille entre le droit civil et le droit religieux. Pour elle ainsi que pour moi, nous en sommes totalement d'accord, les religieux n'ont rien à faire dans ce débat car le mariage pour tous est un mariage civil et non religieux. Elle avoue bien volontier qu'elle n'accepterait pas qu'il se marie à l'église tout comme elle le refuse à mon frère s'il vient à devenir père avant le mariage question de principe car elle ne voudrait pas que ma belle soeur porte une robe blanche (même sans avoir d'enfant !!) elle est comme ça ma grand-mère, ouverte sur certaine chose mais radicale sur d'autre. Et Frigide dans tout cela, oui bien sur je l'avais un peu oublié mais pas ma grand-mère (je crois qu'elle ne l'aime pas trop), pour cette catho branchée comme elle aime se nommer, le mariage sert à procréer. Attention la mamma se réveille et faut pas trop la chercher la-dessus !! Elle me prends en exemple (je suis hétérosexuelle pour elle) et j'aime son résonnement que j'avais déjà entendu auprès des défenseurs du mariage pour tous, si un jour je souhaite me marier je ne le pourrais pas car madame Barjot _ comme elle l'appelle _ ne me l'autorise pas car je ne peux pas avoir d'enfant donc mon mariage ne servirait pas à procréer. Merci grand-mère, tu as tout compris. Pour elle, le mariage c'est l'amour. Elle a fait un mariage d'amour avec mon grand-père. Sa mère, mon arrière grand-mère était dans le même cas. Il n'y a que l'amore qui compte et rien d'autre. La religion n'a rien avoir la-dedans.

 

Nous discutons rarement de se genre de chose. Et en ce jour de manifestation parisienne, j'avais envie de vous donner l'avis de ma grand-mère de 71 ans qui soutient notre combat et qui m'étonnera toujours. Je ne l'échangerais pour rien au monde et je suis fière d'elle. Maintenant je sais que je peux être réelle avec elle et qu'elle me comprendra et m'acceptera enfin dans la limite du possible.

Et oui même après cette discussion, il n'y a qu'une chose qui la tracasse dans tout cela : "ils peuvent faire ce qu'ils veulent mais je comprends pas ce qu'ils aiment dans le fait de vivre avec une femme ou un homme". Rien de plus simple nonna : l'AMORE sempre l'amore.

Posté par Janeway à 11:24 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :


Commentaires sur Que j'aime ma grand-mère

    Très joli post qui prouve s'il en était nécessaire que l'amour est plus fort que tout.
    Tu aurais peut être du en profiter pour le lui dire, enfin, si tu as envie de le lui dire

    Posté par Gay Loveur, 28 janvier 2013 à 10:17 | | Répondre
    • Merci Gay Loveur. Et oui l'amour est plus fort que tout.

      Posté par Janeway, 28 janvier 2013 à 16:16 | | Répondre
Nouveau commentaire