28 mars 2012

Le soleil, un livre, une vie

Et voilà, une nouvelle journée qui se termine. J'ai passé mon après-midi au soleil en compagnie de mon nouvel ouvrage. Je m'étais dis que je m'arrêterai arrivé à la moitié. Et puis prise dans l'histoire au détour de ses pages numériques qui défilaient, je n'ai pu éteindre. Et oui, je l'ai fini. Je vais devoir retourner à mes arrêts sur image que j'ai fait de ceux qui entamés sont restés au pied de mon lit. Car comme beaucoup, je change souvent d'avis. Je ne peux me résoudre à ne lire qu'un livre à la fois. J'ai besoin de pouvoir naviguer entre les genres.

Je me permet de passer d'un discours politique à un discours féministe en passant par une histoire d'amour simple puis une plus complexe et enfin je dérive entre un flic déjanté et un médecin légiste qui dans mon imagination n'a pas que son nom de méditerranéen.

Avant, je pouvais mettre des mois entiers sans arriver à dépasser la moitié d'un ouvrage. Depuis peu, une journée et mon coeur semballe pour un nouvel auteur - ou auteure. Lorsque j'étais élève, je n'arrivais guère à retenir quoique ce soit d'un livre et là je me surprend à retenir toutes ses histoires et à les raconter à mes amies - dévoreuses de papier tout comme moi - pour les faire saliver avant d'en dérober quelques un dans ma bibliothèque. Mais voilà que maintenant, j'en ai des cartons plein mais que le seul que je veille lire soit prêté. Quand me vient l'envie d'ouvrir ce trésor de littérature alors que des livres, j'en ai à revendre. C'est que vraiment, j'ai besoin de replonger dans mon univers - et me dire que je n'ai pas changé. Ce n'est pas rien, d'avoir un préféré - ou plusieurs - cela prend des années avant de se dire: c'est celui-là. J'ai beau essayé d'oublier cette découverte et pourquoi il avait attiré mon regard - je ne me l'explique toujours pas - mais c'est comme si, j'avais été hypnotisé. Mais comment un livre peut avoir ce pouvoir ? J'aimerais moi aussi avoir la réponse. Et c'est à ce moment précis que vous vous demandez - j'adore le suspence - mais quel est donc ce bouquin ? La curiosité est un vilain défaut.

Et si, je ne disais rien. Que je gardais ce petit secret pour moi. Car, c'est bien cela mon petit secret. Un livre. Pas n'importe lequel. Pas n'importe quelle histoire. Pas n'importe quel auteur. Tout le monde en a entendu parler au moins une fois dans sa vie mais très peu l'ont lu. Et encore moins autant que moi. Il fut adapté au cinéma. On en a même fait un autre livre comme source d'inspiration qui inspira un réalisateur lui aussi - une histoire sans fin. Un jour peut-être je vous décrirais - aussi bien que je le peux - mes sentiments lorsque je tourne la première page, lorsque je lis la première phrase - cultissime entre parenthère. Ce n'est pas une source de vie, juste une histoire comme une autre. Non, elle ne meurt pas à la fin. Mais n'est-elle pas déjà morte bien avant cela alors qu'elle s'apprêtait à acheter des fleurs - elle-même - pour la réception qu'elle donnait chez elle le soir même. Je crois que j'en ai trop dis alors je vous laisse à vos pensées et moi aux miennes et à ce prochain livre qui n'attend que moi et mon imagination sans bornes...

url

Posté par Janeway à 19:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Le soleil, un livre, une vie

Nouveau commentaire